Mise à jour du OCFJR: 106 femmes et filles tuées au canada en date du 31 aoùt 2018

french cover

FAITS SAILLANTS

  • Au cours des huit premiers mois de 2018, 106 femmes et filles ont été tuées au Canada, principalement par des hommes (90 %). En moyenne, cela signifie qu'une femme ou une fille est tuée tous les deux jours dans le pays, une tendance constante depuis les quatre dernières décennies.
  • On accorde de plus en plus d'attention à la vulnérabilité des femmes âgées quant à la victimisation violente étant donné leur représentation croissante au sein de la population. Près du tiers (31 %) des victimes de fémicides en 2018 étaient âgées de 55 ans et plus, soutenant ainsi la priorité reconnue de porter une attention particulière à ce groupe de victimes.
     
  • Les femmes et les filles autochtones continuent d'être surreprésentées parmi les victimes de fémicides.
     
  • Près de la moitié des victimes de fémicides ont été tuées chez elles, ce qui souligne le fait que l'endroit où les femmes devraient se sentir le plus en sécurité représente souvent le plus grand danger.
  • La méthode de meurtre la plus courante était par coups de fusil, lorsque cette information était documentée.
  • Un tiers des accusés identifiés étaient des partenaires masculins des victimes. Les trois quarts de ces accusés entretenaient toujours une relation intime avec la victime et le quart d'entre eux se fréquentaient dans le cadre d'une relation amoureuse. Ces tendances soulignent l'importance des modifications à apporter au Code criminel pour tenir compte des relations amoureuses et de la législation actuelle obligeant les juges à considérer l'intimité comme une circonstance aggravante dans la détermination de la peine.

 

cliquez ici pour voir le rapport