Barbara Barker (Terre-Neuve-et-Labrador)

Barbara A. Barker est titulaire d'un B.A. (avec distinction) ainsi qu'un baccalauréat en droit de l'Université de Saskatchewan. Elle est membre de la Première nation Qalipu Mi’kmaq. Barbara a fait son premier stage à la Commission des revendications indiennes à Ottawa puis a travaillé en politique publique pour le gouvernement de l’Ontario. Elle a été bénévole pour la Semaine de la souveraineté autochtone ainsi que membre du conseil du Native Women’s Resource Centre à Toronto et membre du Circle of Directors pour la Native Men’s Residence (NaMeRes). Elle a travaillé ensuite en tant qu'avocate d’aide juridique dans le contentieux relatif au droit de la famille, à la protection des enfants et au droit criminel pendant huit ans en Colombie-Britannique et en Terre-Neuve-et-Labrador. Elle a travaillé dans des communautés indigènes le long de l’Autoroute 16, également connue sous le nom de l’autoroute des larmes. Elle a été membre du conseil du West Coast Women’s Legal Education & Action Fund ainsi que présidente du conseil de la Northern Society for Domestic Peace. Elle a également consulté le projet Ending Violence Association of BC Indigenous Communities of Indigenous Communities et l’Atira Women’s Resource Society. Plus récemment, elle a travaillé en tant qu’avocate à la Newfoundland and Labrador Legal Aid Commission dans le bureau du directeur provincial où elle a pris en charge des cas dans tous les coins de l'Île et des « Grandes terres » y compris Happy Valley-Goose Bay et Nain. Depuis son retour en T.-N.-L., elle a participé à un atelier Violence No More et à une table ronde sur les meurtres et disparitions de femmes et de personnes autochtones transgenres et

bispirituelles. Elle est également membre de l’Indigenous Education & Action Committee, et est actuellement employée par l’Université Memorial en tant que coordinatrice de l'éducation culturelle autochtone au Bureau de ressources autochtones.